Sa couleur

Histoire d’une couleur

Sur les traces du Vert Chartreuse, l’historien se perd. Qui de la couleur ou de la liqueur fut la première ? L’étymologiste l’aide à retrouver le fil.

Le nom de la couleur, Vert Chartreuse, vient de la liqueur, le nom de la liqueur vient de l’ordre, celui de l’ordre, du massif. Mais alors d’où vient celui du massif ?

La Chartreuse est mille choses à la fois : couleur, liqueur, ordre religieux, paysages et territoire. Ce massif montagneux tire son nom du village de Saint-Pierre-de-Chartreuse non loin duquel le monastère de la Grande Chartreuse est construit en 1084. Au Moyen Âge, le village s’appelle Calma Trossa, prairie troussée, labourée ou défrichée. Au fil du temps il se transforme en Charme Trousse, puis Chartrousse en dauphinois. Les moines latinisent ce nom en Cartusia. Le massif de la Chartreuse tire donc son nom d’un savant mélange entre le latin et le dauphinois.

Ainsi, d’un territoire à une couleur, la signature de la Chartreuse s’est transmise.

  • “La seule liqueur qui ait donné son nom à une couleur”

    Quentin Tarantino

     

  • Sa couleur

D’où vient une telle couleur ?

Mystérieux pigment

Avant d’arborer leur robe inimitable, dans un premier temps l’Elixir est rouge et la Chartreuse plutôt brune. Mais très vite le vert s’impose et selon une nuance si caractéristique qu’elle lui donne son nom. Les ingrédients à l’origine de cette coloration naturelle sont tenus secrets. Est-ce dû à la chlorophylle ? A un pigment végétal  clef ? Nul ne le sait et rien ne transparaît depuis 1605.